La restauration près de Walibi Rhône-Alpes

La restauration près de Walibi Rhône-Alpes

On ne présente plus Walibi, ce parc aux multiples attractions, spectacles et évènements. Adaptés à tous les âges, c’est l’occasion de passer une journée mémorable. Mais, ce moment peut aussi se transformer en un formidable temps de découvertes pour terminer par un repas dans la fameuse hostellerie du port de Groslée.

Les découvertes

A moins de 20 minutes de Walibi, se trouve une hostellerie ancestrale. Depuis quelques temps, deux nouveaux gérants ont investi les lieux et continuent à faire de cet endroit, un havre de paix où il fait bon s’arrêter le temps d’un repas. 

Mais, avant de parvenir dans ce lieu paisible construit sur les bords du Rhône, il serait dommage de ne pas profiter des nombreux lieux à découvrir notamment à St-Genix-sur-Guiers. Ainsi, les enfants seront certainement attirés par la taverne de Mandrin, le célèbre contrebandier, ou par le château de Montfleury. Les plus grands pourront visiter la maison d’Izieu dans laquelle vécurent une centaine d’enfants et leurs éducateurs, avant d’être déportés. Plus léger mais tout aussi intéressant, le domaine des fauves de Fitilieu regroupe maintenant 200 animaux de plus de 75 espèces différentes. 

Votre parcours va vous permettre de traverser Aoste, où se situe un musée gallo-romain dédié à l’histoire et à la vie quotidienne à cette époque. 6.000 objets, notamment des poteries sont répertoriés dans ce lieu, alors très fréquenté, puisqu’il était le passage incontournable pour relier Vienne à Milan. 

Avant d’atteindre l’hostellerie, une petite halte à la cascade de Glandieu s’impose. Cette chute d’eau fait le bonheur des personnes qui la découvrent. Imposante, elle dégringole en plusieurs paliers. Tonitruante au printemps et parfois à l’automne, elle prend des allures plus douces l’été et revêt, en hiver, un costume féérique de stalagmites et de stalactites de glaces, variant du blanc au bleu, et laissant passer les filets d’eau.  

L’hostellerie du port de Groslée

Après toutes ces découvertes et ces visites, vous voici enfin arrivés dans ce lieu baigné de quiétude, construit à l’emplacement de l’ancien port de Groslée, dans lequel vous serez accueillis par Géraldine et Emmanuel. Tous deux animés par une envie de rendre les gens heureux, ils sauront être à votre écoute et vous feront passer un très agréable moment gustatif mais aussi convivial. Le lieu s’y prête grâce à cette grande terrasse, posée sur les bords du Rhône, avec une vue sur le pont de Groslée, inauguré en 1913 et rénové plusieurs fois depuis. Le restaurant inclut aussi de grands espaces intérieurs, propices à l’organisation de fêtes ou de séminaires. Un écran géant permet d’assister à des évènements sportifs entre copains tout en sirotant une bière ou d’autres breuvages. Des terrains de pétanque, disposés à l’ombre sous de grands arbres et des espaces de jeux pour les enfants viennent compléter ce lieu. 

L’épidémie de la covid-19 a quelque peu bousculé l’organisation de cet établissement mais, en proposant une vente à emporter 7/7 jours, le chef a continué à offrir à ses clients un choix élargi. Depuis la réouverture, il a rajouté une soirée moules frites tous les vendredis en variant les sauces. Vous pouvez ainsi les déguster marinières, ou accompagnées d’une sauce au Saint-Marcellin, petit fromage au lait de vache dauphinois, ou encore parsemées de curry. 

Les plats traditionnels restent cependant à la carte. On y retrouve notamment certaines des spécialités de l’Ain. Il serait ainsi dommage de ne pas déguster un bon poulet de Bresse mijotés à la crème et aux morilles ou des cuisses de grenouilles persillées. Trois cartes sont à la disposition des gourmands : la carte été, la carte formule. Les inconditionnels de la pizza retrouveront une gamme déclinée sur la carte pizza. 

Tous les mets peuvent être accompagnés d’un vin du Bugey, vins AOC très réputés. On y retrouve notamment deux vins blancs, la Roussette et le Chardonnay, mais aussi trois vins rouges, le Bugey Gamay, le Bugey Pinot noir et le Bugey Mondeuse. Quant aux rosés, ils profitent des cépages Gamay, Pinot noir et gris, Mondeuse et Poulsard. 

Les desserts ou les apéritifs peuvent être accompagnés d’un Cerdon, pétillant issu de la méthode ancestrale. Peu alcoolisé, ce vin est un incontournable de l’Ain.

Un périple en Rhône-Alpes offre ainsi des activités de découvertes, de jeux, ou plus sportives avec la ViaRhôna qui passe à proximité de l’hostellerie du Port de Groslée, mais aussi gustatives dont vous garderez un souvenir inoubliable.     

 

 

Pourquoi louer une structure gonflable ?
Comment se procurer des figurines Dragon Ball ?