Toontown : la ville en ligne des héros de Disney

ToonTown
Etablit aux Etats-Unis, Toontown est arrivé en France en juin 2008. Le jeu en réseau de Disney espère rencontrer le succès qu’il a connu outre-Atlantique et au Royaume-Uni, ainsi qu’au Japon.

Toontown est menacé ! Les méchants robots Cogs sont en pleine invasion. Ces robots affreux et sans humour essaient de détruire toute la joie de vivre de Toontown, et de tout transformer en une métropole d’entreprises ennuyante.

Les joueurs – qui apparaissent dans le jeu sous forme de personnages Toon en 3D qu’ils peuvent personnaliser – doivent unir leurs forces pour combattre les Cogs et sauver Toontown.

Pour les aider lors des combats, les Toons utilisent des gags classiques de dessin animé, comme les tartes à la crème, les fleurs qui mouillent et les enclumes qui tombent.

Mais les Cogs ne se font pas avoir facilement ! Ils répondent avec leurs propres armes, qui peuvent consister à enrouler les Toons dans du ruban adhésif, les convoquer à des réunions soporifiques ou les affubler de fausses cravates !

Mais on ne fait pas que combattre les Cogs à Toontown !

Toontown s’adresse d’abord aux 6-12 ans. “Les internautes et les joueurs en réseau sont de plus en plus jeunes, expliquait Ghislaine Le Rhun au Journal du Net, mais Toontown possède également une dimension familiale. La preuve : 30 % des joueurs sont des adultes.”

Disney et de France Télécom ambitionnent une vocation éducative. En plus de la convivialité, les énigmes, la navigation et le chat intégré au jeu favorisent l’apprentissage de l’informatique et le développement des capacités de l’enfant. Toontown dispose aussi d’un système de contrôle parental, avec la possibilité, notamment, de limiter le dialogue en direct.

Jeux vidéo : une heure par jour
A Sayansi, tout dépend de toi